DPE, audit, diagnostic : comment s’y retrouver ?

En résumé
Le DPE, l’audit énergétique et le DTG sont des outils pour évaluer la performance énergétique d’un immeuble en copropriété. Chacun a son objectif spécifique et peut être réalisé par des professionnels certifiés. Ils sont utilisés pour comparer, diagnostiquer et planifier des travaux de rénovation énergétique.

Vous avez certainement entendu parler de différents outils pour évaluer la performance énergétique d’un immeuble en copropriété : DPE, DTG, audit, PPT. On fait le point dans cet article sur ces différents outils et leur cas d’usage.

Le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique)

Premier outil : le DPE, Diagnostic de Performance Énergétique. C’est lui qui donne l’étiquette énergétique (entre A et G) d’un logement.

  • Son intérêt : classer les logements avec une étiquette afin de pouvoir comparer les logements entre eux.
  • Spécificité : il peut être individuel (réalisé pour un appartement) ou collectif (réalisé pour l’immeuble).
  • Légalement : petit à petit, les copropriétés auront l’obligation de réaliser un DPE collectif.
  • Qui le réalise : un diagnosticien immobilier certifié.

Le DTG (Diagnostic Technique Global)

Second outil : le DTG, Diagnostic Technique Global. Aucune norme ne définit un DTG. Il est très utilisé en Île-de-France car la Métropole du Grand Paris subventionne sa réalisation. Pour bénéficier de la subvention, le DTG doit suivre un référentiel défini par l’APC et l’ARC.

  • Son intérêt : avoir un diagnostic de l’immeuble pour à la fois (i) assurer le bon entretien de l’immeuble, et (ii) déterminer son potentiel de rénovation énergétique. C’est très souvent la première étape d’une rénovation énergétique.
  • Spécificité : en Île-de-France, il comprend un aspect architectural, un aspect thermique et un aspect financier. Il inclut la réalisation d’un DPE collectif (qui va devenir obligatoire), et d’un projet de Plan Pluriannuel de Travaux.
  • Légalement : le DTG est obligatoire pour les immeubles de plus de 10 ans qui font l’objet d’une mise en copropriété. Il peut aussi être demandé par l’administration lorsque la copropriété présente des désordres.
  • Qui le réalise : en Île-de-France, le référentiel nécessite des expertises architecturales, thermiques et financières. Le DTG peut alors être réalisé par un groupement qui regroupe ces trois expertises.

L’audit énergétique 

Troisième outil : l’audit énergétiqueSa réalisation n’est pas normée, des méthodes différentes peuvent être utilisées pour réaliser un audit énergétique.

  • Son intérêt : définir précisément (i) l’état actuel de l’immeuble d’un point de vue énergétique et (ii) des scénarios de travaux qui permettraient d’améliorer la performance énergétique de l’immeuble.
  • Spécificité : l’audit énergétique est inclus dans le DTG tel que défini dans le référentiel de l’APC et l’ARC. 
  • Légalement : l’audit énergétique n’est pas obligatoire en copropriété (contrairement à certains cas spécifiques en maison individuelle). Néanmoins, un tel audit est nécessaire pour justifier des économies d’énergie et ainsi bénéficier d’aides comme Ma Prime Rénov’ Copropriété.
  • Qui le réalise : un bureau d’études certifié.

Le Plan Pluriannuel de Travaux

Attention, faux ami ! Le Plan Pluriannuel de Travaux (PPT) est le résultat d’une étude architecturale et thermique. Il propose une série de travaux de rénovation (dont certains sont des travaux de rénovation énergétique) qui peuvent être réalisés par la copropriété. Nous détaillons le PPT et les obligations liées au PPT dans cet article.

 
 
On espère que ces différents outils sont plus clairs pour vous. Vous pouvez nous contacter si vous souhaitez réaliser un de ces audits/diagnostics.
4.7/5 - (31 votes)

Vous pourriez également être intéressés par :

MaPrimeRénov’ 2024 : les changements à venir

MaPrimeRénov’ Copropriété : les évolutions à partir du 1er janvier 2024 : subventions plus élevées, soutien accru pour les copropriétés fragiles et les sorties de passoire énergétique, plus d’aides pour l’AMO et un nouveau seuil de gain énergétique qui bénéficie d’aides additionnelles. 🚀🌿🏬

Lire l'article »

Ma Prime Rénov’ : une priorité du gouvernement

La Première Ministre Élisabeth Borne place la rénovation énergétique en tête des priorités pour affronter le changement climatique, renforcer le pouvoir d’achat et rehausser la qualité de vie des Français. Cela devrait se traduire par un renforcement du dispositif MaPrimeRénov’.

Lire l'article »