L’Interdiction de location des passoires thermiques au DPE F et G

En résumé
La France interdit progressivement la location des passoires thermiques, les logements les plus énergivores (DPE G, F puis E). Cette réglementation privilégie la valeur verte des logements.

Introduction

La France franchit une étape majeure dans sa lutte contre les passoires thermiques. La nouvelle réglementation interdisant la location des logements classés F et G au DPE marque un tournant décisif dans le secteur immobilier. Consulter la Loi Climat et Résilience du 22 août 2021 sur legifrance.

Définition des Passoires Thermiques

Les passoires thermiques désignent des logements à haute consommation énergétique. Leur isolation inefficace et des équipements vétustes entraînent une surconsommation d’énergie, posant des défis environnementaux et économiques majeurs.

Le Nouveau DPE : Un Changement de Cap

Le DPE révisé, plus strict et détaillé, est au cœur de cette réforme. Il offre une évaluation plus précise de la performance énergétique des bâtiments, influençant directement leur classement. Pour en savoir plus, consultez la page du gouvernement sur le nouveau DPE.

Le Calendrier de l’Interdiction

  • 1er janvier 2023 : Interdiction de la location des logements G les plus énergivores (les logements ayant une consommation énergétique supérieure à 450 kWh/m2.an )
  • 1er janvier 2025 : Interdiction à la location de tous les logements classés G
  • 1er janvier 2028 : interdiction à la location de tous les logements classés F
  • 1er janvier 2034 : interdiction à la location de tous les logements classés E
La liste des contraintes réglementaires est disponible dans notre article dédié.

Solutions de Rénovation et Aides Disponibles

Des options de rénovation sont disponibles, accompagnées d’aides financières pour encourager la mise à niveau énergétique des logements. La liste des aides disponibles pour les copropriétés, dont la désormais Ma Prime Rénov’ Copropriétés, est résumée dans cet article.


Mais il n’est pas toujours aisé de s’y retrouver dans le millefeuille administratif français et les étapes à actionner, Dorêka vous propose une synthèse des principales étapes clés d’une rénovation énergétique en copropriété.

Impact sur le Marché Immobilier

Cette réglementation transforme déjà le marché immobilier, influençant les valeurs des biens et la demande pour des logements plus verts. En atteste l’importance croissante de la valeur verte des logements.

Conclusion

L’interdiction des passoires thermiques est une évolution significative pour l’immobilier français, orientant le marché vers plus de durabilité et d’efficacité énergétique et contraignant les (co)propriétaires à s’adapter aux nouvelles obligations.

4.7/5 - (16 votes)

Vous pourriez également être intéressés par :

MaPrimeRénov’ Copropriété : quels changements en 2023 ?

Le dispositif MaPrimeRénov’ Copropriétés est une aide financière de l’État pour encourager les rénovations énergétiques globales en copropriété. Les principaux changements pour 2023 incluent : (i) une augmentation du plafond d’aide par logement, et (ii) des aides individuelles doublées pour les propriétaires occupants modestes et très modestes. L’AMO est là pour vous guider et vous aider à bénéficier de ces aides.

Lire l'article »

Les conséquences de la réduction du budget MaPrimeRénov en 2024

La réduction d’1 milliard d’euros du budget MaPrimeRénov’ pour 2024 réduit l’allocation à 3Md€, malgré des ambitions plus élevées. L’engagement envers la rénovation énergétique persiste, avec un focus sur les projets d’ampleur. La situation appelle à une action rapide pour s’assurer des aides actuelles dans un contexte de volatilité.

Lire l'article »